Rechercher
  • Mélodie Plaschy

A fond pour le lycée de Mananjary !

2 mois plus tard, Laura et Théo sont de retour.

Hello les Ami(e)s,


Le projet M.A.D.A s'est poursuivi ces deux derniers mois par l'intermédiaire de Laura et Théo. Leur mission a pris fin début juillet et nous vous transmettons les différents retours terrain qu'ils nous ont communiqué.

Lors de notre voyage nous avions identifié 3 besoins prioritaires :

  • Les ressources : eau & énergie

  • L'autonomisation du CATJA et de la ville de Mananjary

  • L'accès à l'éducation des enfants et adolescents


Avec des profils littéraires, Laura et Théo se sont naturellement tournés vers l'éducation et ont eu à cœur d'aider le Lycée Manambelona dans lequel se rendent beaucoup d'enfants du CATJA.

Nous vous laissons avec ces récits passionnants du terrain, bonne lecture ! 

Mélodie & Antoine


Une nouvelle salle de classe pour les lycéens 


" Dès le premier jour, nous participons à un cours d'anglais pour la terminale S. Après avoir distribué les différentes fournitures, livres et manuels scolaires, nous discutons avec Monsieur Vincent le proviseur du lycée qui nous fait part de sa volonté de rénover une salle de classe car les élèves sont aujourd'hui 90 par classe. Nous nous mettons donc au travail les jours suivants et commençons  par désherber l'intérieur du bâtiment à rénover capable d'accueillir 3 nouvelles salles de classe. Les lycéens viennent souvent nous donner un coup de main entre deux classes. Une fois le terrain déblayé, nous donnons le témoin aux ouvriers de Jacky pour la partie construction. 

Côté éducation, nous avons beaucoup avancé, et diversifié nos interventions. Chaque semaine, nous faisons le point avec le proviseur sur les professeurs absents et les remplacements à effectuer que nous devons intégrer à notre emploi du temps. C'est ainsi que nous avons déjà à notre compte une vingtaine d'heures de français et d'anglais enseignés. Les classes sont chargées (entre 40 et 60 élèves) et le niveau relativement faible. Mais nous ne lâchons rien et apercevons déjà quelques progrès.


Côté activité : un club débat et deux troupes de théâtre


Tous les mercredis et samedis, nous sommes au lycée entre 11h et 13h, puis entre 14h et 17h avec les élèves volontaires. Pendant la première heure nous faisons un point sur leurs devoirs et les zones d'incompréhension de leur cours dans toutes les matières. Puis c'est l'heure des activités ! Le principal point bloquant des élèves étant la pratique orale de la langue française nous avons crée un club débat et deux troupes de théâtre.

Les troupes de théâtre préparent une adaptation du Petit Prince de Saint-Exupéry pour la première, et quelques scènes tirées de La Réunification des deux Corées de Pommerat pour la seconde. Les élèves s'entraînent à  travers des exercices de corps et de voix pour travailler la prononciation, la mémorisation, la confiance, le déplacement scénique et commencent déjà à réfléchir à leur costume. 

Au CATJA, de nouveaux bébés sont arrivés


De nombreux bébés sont arrivés au centre en même temps que nous, presque tous adoptables. Cependant, Julie nous a fait part d'un point préoccupant : une nouvelle loi rends obligatoire la production de l'acte de naissance des mères biologiques des enfants proposés à l'adoption. Sans ce document, le processus d'adoption ne peut plus être mené à bien.

Avant cette loi, l'acte de décès seulement était nécessaire. Il est dorénavant encore plus difficile pour Julie de placer les enfants du centre dans des familles, puisque l'acte de naissance de la mère biologique est très difficile à produire, ou tout simplement inexistant dans la plupart des cas. 

Ce problème administratif ralentit donc les processus d'adoption, ce qui fait que de nombreux enfants restent à la charge de l'orphelinat, augmentant ainsi les besoins du centre - notamment en lait en poudre.

Nous avons décidé de financer l'approvisionnement en lait en poudre du centre pour les prochains mois. Ce sont déjà 15 boîtes que nous avons rapportés grâce à une excursion à Fianarantsoa (ville dans les hautes terres à 5h de taxi brousse). Bien que Julie soit ravie de ce ravitaillement, elle nous transmet son inquiétude quant à ses réserves de lait sur le long terme... "

Un grand merci à Laura et Théo pour ces missions menées avec passion, ambition et bonne humeur. Les travaux engagés pour la salle de classe ont bien avancé et sont toujours en cours. Nos contacts réguliers avec le directeur du lycée nous permettront de vous tenir informé rapidement de la suite dans une prochaine newsletter et vous exprimer notre envie de pérenniser ces actions entre jeunes français et étudiants malgaches.

16 vues0 commentaire