L'accès à l'eau

L'accès à l'eau est une problématique complexe à Madagascar. Actuellement, le taux d'accès à l'eau potable sur l'île est de 43%. Cette situation critique se vérifie également dans la ville de Mananjary et dans la station de pompage qui produit et distribue l’eau dans la ville. Nos différentes missions s'orientent autour de ces trois axes :

  • La production d'eau : les pompes sont vieillissantes (1950) et pas assez nombreuses pour le besoin de la ville : 500m3 pour un besoin réel de 1200m3. 
     

  • Le traitement d'eau : la qualité de l'eau altérée, entre autres, par les canalisations et le château d'eau qui n'ont pas été entretenus depuis plus de 5 ans.
     

  • La distribution d'eau : les canalisations en amiante ciment sont vieillissantes et engendrent de nombreuses pertes sur le réseau.

IMG_3393.jpg

L'accès à l'électricité : un produit de luxe

Le taux d’accès à l’électricité à Madagascar est de seulement 15 % (2019) et n’a pas évolué depuis huit ans. Avec de tels chiffres, la Grande-Île figure parmi les pays les moins électrifiés dans le monde. L'électricité distribuée par la ville de Mananjary n'est pas fiable et de nombreuses coupures contraignent les habitants à s'éclairer à la bougie ou avec des lampes à pétrole, parfois au péril de leur vie. Les bénévoles de MadaSphère mettent tout en œuvre pour améliorer les conditions de vie des habitants : 

  • Rénover la station électrique de la ville : actuellement la centrale thermique dispose de 6 groupes électrogènes de production 2 groupes sont déclarés indisponibles. La station de la ville de Mananjary produit aujourd'hui environ 700KW alors que le besoin de la ville est au minimum de 900KW. 
     

  • Soutenir l'orphelinat "Le CATJA" pour ses infrastructures électrique : afin de garantir la sécurité des 90 orphelins de l'orphelinat, MadaSphère travaille à l'amélioration des infrastructures électriques (panneaux solaires, installations électriques, etc.)

IMG_6085.JPG